28
oct

Avez-vous remarqué combien elles sont souvent pénibles ces pages de remerciements ? Des tartines mielleuses pour de parfaits inconnus, que le lecteur ignorera superbement : déjà ce n’est pas très écolo et c’est surtout faire affront à des personnages illustres, réellement bienfaisants pour l’humanité, qui sont pourtant rarement cités dans les best-sellers.

C’est pourquoi, dans cet ouvrage, nous préférerons remercier :

  • Nos parents, sans qui ce livre n’existerait pas (un peu de transitivité vous aidera).
  • Michael Jackson, pour tout ce qu’il a apporté à la musique de nos parents.
  • John Von Neumann, pour tout ce qu’il a apporté aux ordinateurs de nos grands-parents mais qui a lancé cette merveilleuse épopée de l’informatique.
  • Jérôme Kerviel, pour sa participation à la prise de conscience des banques dans la fragilité de leur suivi des risques.
  • L’inventeur de la commande Ctrl-Z (ou ⌘–Z) sans laquelle le taux de dépression chez les secrétaires et les infographistes aurait sérieusement grévé le budget de la Sécurité Sociale.
  • Ces messieurs contrôleurs de l’URSAFF et des impôts, parce qu’on ne sait jamais.
  • Raymond Domenech, pour avoir permis d’alimenter des débats longs et stériles durant tout le mois de Juin 2010 en France dans le métro, au bureau, au bistrot, chez le toubib, chez le coiffeur, chez le boucher et sur les forums Internet spécialisés.
  • L’inventeur de la bière sans qui nous n’aurions pu passer de tels moments au bar de la rue du Colisée à imaginer ces textes délirants.
  • Et pour des raisons étonnamment corollaires, l’inventeur de l’aspirine.

On aurait évidemment pu terminer par vous remercier vous, nos lecteurs, mais on trouvait cela un peu « facile ». Peut-être pour le tome 2 ?

Ok, on a beau être rebelle, il y a des incontournables dans un ouvrage collectif, et puis certains le méritent vraiment.

Si vous souhaitez réellement connaître les noms des artisans de cette petite merveille que vous tenez entre les mains, vous êtes sur la bonne page !

[Note spéciale du blog]
Une douloureuse étourderie de relecture dans la version imprimée du bouquin a supprimé Jean-Loup Yu de la liste des auteurs. Pour (tenter de) corriger cette erreur, nous tenions à faire apparaître son nom en priorité dans la liste des remerciements : merci Jean-Loup !

Nous tenons à remercier :

-   Lyonel Thouvenot pour la création graphique, les illustrations, la mise en forme et sa patience pour monter un bouquin en moins de trois mois. Mention spéciale à Philippe Sourget et Roxana Gharagozlou pour leur collaboration des premières heures.

-   Les auteurs d’articles : David Alia, Christian Blavier, Emilie Chabbouh, Ludovic Cinquin, Vincent Coste, Nicolas de Nayer, Guillaume Duquesnay, Fabien Gaillard, Mathieu Gandin, Nelly Grellier, Gabriel Guillon, Ismaël Héry, François Hisquin, Benoît Lafontaine, Thomas Lissajoux, Hervé Lourdin, Céline Pageaux, Fabrice Robini, Thomas Vial, Dorian Yahouédéou et Jean-Loup Yu.

-   Le « censeur », Yannick Martel, qui a su nous recadrer sans jamais frustrer.

-   L’équipe Comm’ : Nelly Grellier, Céline Pageaux, Charlotte Troncy et Martin Fourcade, pour leur aide précieuse lors de la sortie de cet opuscule et la mise en place du blog associé. Et bien sûr Bertrand Paquet notre DSI pour éviter qu’il nous coupe les accès.

-    David Alia, à l’initiative de cet ouvrage, et qui a mené ce projet jusqu’à sa mise en production effective sans se décourager.

-    Tous les OCTOs pour leurs encouragements ou leurs critiques constructives sur ce projet fédérateur de toute une société, comme l’a été l’Université du SI à son lancement en 2008.

-   Et évidemment, et mille fois encore, notre patron François Hisquin qui a rendu cette expérience possible sur un simple clin d’œil qui signifiait, encore une fois, « tu as toute ma confiance ».

Un commentaire à “Remerciements”

L’homme qui fait de son mieux, n’a de cesse d’essuyer les critiques. Seuls ceux qui ne font rien ne se trompent pas …

NicolasR
Le 30 mars 2013