27
oct
« Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe » Jules Renard

(bien sûr, il faudrait écrire touS vos livres. Plus d’explications dans la version papier…)

Au bout de la démarche, nous partageons ici notre « bibliographie essentielle » : une liste de livres qu’il faut avoir lu une fois dans sa vie professionnelle, peut-être plus particulièrement dans notre monde du conseil en informatique il est vrai.

Si vous en avez identifié d’autres, vous avez le réflexe maintenant : commentez !

Rework : Jason Fried et David Heinemeier Hansson

Ce bouquin a inspiré le nôtre : un style simple et concis, des articles bourrés de bon sens censé être partagé par tous… Ce livre est leur retour d’expérience sur 12 ans d’existence dans le monde du développement logiciel (www.37signals.com) et prend du recul sur ce milieu qui s’appuie souvent, tête baissée, dans des croyances sclérosantes.

4-Hour workweek : Timothy Ferris

Un livre diabolique pour un employeur puisqu’il explique comment gagner 40 000$ par mois en ne travaillant que 4 heures par semaine, dans un endroit paradisiaque, en quittant progressivement l’entreprise de son patron. Un des meilleurs bouquins sur l’organisation et la délégation que j’ai lus cette dernière année. Et, paradoxalement, je l’ai fait lire à tous mes collaborateurs.

Behind Closed Doors : Secrets Of Great Management de Johanna Rothman et Esther Derby

L’histoire d’un manager qui prend ses fonctions dans une équipe de développement est l’occasion de prendre un belle leçon de management opérationnel : priorisation des activités, délégation, feedback, coaching, communication à la direction…

Très pragmatique, illuminant, activable : un must. Un des rares bouquins qui a changé ma vie (de manager)

Peopleware : Tom de Marco et Timothy Lister

L’industrie du logiciel se focalise souvent sur le matériel (le hardware) et sur les langages de programmation et les outils afférents (le software) mais rarement sur les gens, ceux qui produisent le logiciel. Peopleware a été publié en 1987, ses principes se retrouvent depuis dans les méthodes « agiles », mais son contenu reste d’actualité. Chaque proposition est accompagnée d’une histoire réelle ou inventée qui l’illustre. Du bon sens, souvent, mais trop peu appliqué sur les projets.

Managing the professional service firm : David Maister

David Maister est un Gourou du management des sociétés de conseil. Il explique parfaitement bien les spécificités de ce type d’entreprise et en aborde les différents aspects dans cet ouvrage. Depuis la motivation des consultants, jusqu’à la répartition de l’effort commercial en passant par la délégation des tâches. A voir en complément : les podcasts sur son site www.davidmaister.com.

Don’t make me think : Steve Krug

Une très bonne introduction à l’usabilité. Même si le livre est très orienté web, il donne des outils applicables à n’importe quel contexte pour évaluer et corriger l’ergonomie de ses applications. A lire absolument si vous voulez que votre application soit utilisable par le commun des mortels et pas seulement ceux ayant un doctorat en mathématiques appliquées…

The Secrets Of Consulting : Gerald Weinberg

« Le consulting est l’art d’influencer un client à sa demande« . C’est la meilleure définition du métier de consultant que je connaisse. Ce livre plonge dans la réalité du consultant au jour le jour, analyse sa relation avec son client. Une mine d’or !

Quality Software Management : Gerald Weinberg

Le titre est volontairement ambigü : comment gérer la qualité du logiciel ? Qu’est ce qu’un management de bonne qualité dans le
logiciel ?

Ce qui est incroyable dans ce livre, c’est qu’on se dit à chaque page : « il est passé dans mon [entreprise/projet/équipe] ou quoi ? ». Ce n’est pas tant la culture de Weinberg que la qualité de son retour d’expérience qui rend ce livre indispensable. Weinberg est un sage de l’informatique. Dans ce livre vous apprendrez
– non, vous reconnaîtrez — les écueils et les principes applicables. Quelles sont les différentes cultures de développement logiciel ? Comment la pensée systémique peut nous aider à mieux comprendre ce qui se passe dans nos crises logicielles ? Comment et quoi mesurer ? Comment se manager soi-même avant de pouvoir manager les autres ? Comment créer les conditions d’un changement ?

Le style est plutôt narratif, bourré de schémas, d’histoires et d’exemples, emaillé de « lois », et chaque chapitre contient des exercices. En 4 volumes, nous le disséquons religieusement semaine après semaine dans des BBL dédiés.

Getting things done : David Allen

Théorie ultra-précieuse pour une gestion de tâches plus efficace qu’une simple todo list. Chez nous, tout le monde note ses actions « dans son GTD » et nous formons systématiquement les nouveaux à cette méthode. Vous aurez capté l’essentiel au bout du premier tiers du bouquin, la suite est une reformulation plutôt assommante.

Start with why : Simon Sinek

Regardez Simon Sinek à TED. Si cela vous plait et que vous voulez en savoir davantage, vous trouverez plus de détails dans le bouquin. C’est simple, ça tourne parfois un peu en rond, mais ça finit par vous trotter dans la tête…

The inmates are running the Asylum : Alan Cooper

Pourquoi il ne faut jamais laisser l’usabilité de son application dans les mains seules du marketing et des développeurs et quelle est la différence majeure entre Apple et Microsoft. L’auteur répond à ces questions en nous démontrant par A+B que l’expérience utilisateur devrait être le cœur de la conception d’une application et nous propose de revoir l’organisation de nos projets en ce sens.

L’homme aux deux cerveaux : Daniel Pink

Limpide : nous, occidentaux, devons nous recentrer sur les tâches à forte valeur ajoutée, mobilisant fortement le cerveau droit, pour ne pas entrer en concurrence avec les pays émergents (Inde, Chine). Cela passe par l’éducation, le recrutement de dirigeants à fort Quotient Emotionnel et le développement d’aptitudes professionnelles inhabituelles comme le jeu ou l’empathie. Limpide, et intelligent.

Getting to Yes : Roger Fisher et William L. Ury

Le livre que toute personne amenée un jour à négocier devrait avoir lu. De plus, il gagne à être connu des deux parties : c’est certainement ce qui le rend unique. Avec l’expérience, vous l’offrirez aux personnes qui ne l’ont pas lu, juste histoire de gagner du temps…

Developing Knowledge-based client Relationship : Ross Dawson

Ce livre a été ma première lecture sur la relation d’une entreprise de conseil avec ses clients. Il m’a ouvert les yeux sur ce qui fait la valeur du consultant : son savoir, sa capacité à réfléchir, ses retours d’expériences d’autres clients… La lecture remonte à quelques années déjà : je vous conseille de le lire, mais je n’ai pas eu le temps de m’y replonger pour vous en dire plus. Ca c’est du conseil

8 commentaires à “J’ai lu tout vos livres”

A la lecture de cette liste, on se dit 2 choses :
# les OCTOs ne lisent que des livres américains. Il y a pourtant des penseurs européens.
# les OCTOs s’intéressent beaucoup au management et bien peu à l’architecture.

Guillaume
Le 14 novembre 2010

@Guillaume les bouquins d’architecture, techniques, vieillissent bien plus vite que les livres qui s’intéressent aux gens, à la compréhension de l’esprit humain, au management et au « self-management ».

Je trouve que Rework est un bel ouvrage, qui reste cependant trop en surface. Ca fait un peu « pub ».

Quand à « The 4th hour workweek », ya de nombreuses idées intéressantes, mais c’est un peu tiré par les cheveux / surréaliste.

De mon côté, j’aime :

« The Power Of Less » : excellente lecture, à lire après GTD. Comment éliminer le superflu dans sa vie, aller à l’essentiel, et ce qu’on y gagne.

« Blue Ocean Strategy » : pour tous ceux qui souhaitent créer un produit et se différencier en partant d’un marché existant. Excellentes analyses et exemples pertinents.

« Thinking in Systems » : Propose un modèle de pensée « systémique », qui vous rappellera peut-être vos cours d’ingénieur.. sauf qu’au lieu de formules de calcul, on parle ici de « manière d’approcher les problèmes/le monde qui nous entoure ».

C’est tout, pour le moment. ;-)

Le 22 novembre 2010

Pour moi cela sera des ouvrages dans le même état d’esprit mais plus lié à la technologie:

The Art of Capacity Planning: Scaling Web Resources – John Alspaw
-> LE LIVRE à lire pour tout comprendre sur le capacity planning et la gestion des performances

Web Operations: Keeping the Data On Time – By John Allspaw, Jesse Robbins
-> pour les architectes qui s’intéressent à la production

Reorganize for Resilience: Putting Customers at the Center of Your Business – Ranjay Gulati
-> plus orienté Metier …

Mark Kennaley’s SLDC 3.0: Beyond a Tacit Understanding of Agile -> lean et agile de anière concrète

Software system architecture – Nick Rozanski and Eoin Woods -> une référence pour tout architecte

et le petit francais:
UML en action by Pascal Roques and Franck Vallée -> Montre comment utiliser UML et présente une approche de développement par les modèles.

william el kaim
Le 23 novembre 2010

Je trouve que « Rework » ne traite pas les problèmes de fond et « 4-Hour workweek » est une perte de temps.

Pour ma part, je conseil vivement « Pragmatic thinking and learning » de Andy Hunt, excellent ouvrage à lire et à relire.

J’ai récement lu « Your Brain at Work » de David Rock. j’ai aussi lu d’autres ouvrages qui traitent du même sujet, ce que j’ai noté c’est qu’un moment le contenu est pratiquement le même avec des fois des nuances dans l’énoncé ou le résultat des expériences.

Le 15 décembre 2010

Getting things done: vraiment pas compris l’intérêt de ce bouquin, qui vous dit comment écrire vos idées sur des post-it pour mieux les trier et les traiter!

Et dire que c’est un est seller mondial.
Y a des mystères comme ça!

Le 3 janvier 2011

Abderrazak> Etonnant, chez nous 4HWW a été un succès pour beaucoup qui ont réussi à générer « un business parallèle » plutôt qu’un boulot à plein temps depuis les Caraïbes :) Nous en avons retiré le meilleur, et les témoignages que Tim Ferris exhibe sur son blog montre qu’il est possible d’y arriver.

Herbert > Je suis d’accord avec vous, et pourtant tous nos employés ou presque ont un outil de GTD sur leur ordi. Le sujet n’est pas très innovant, c’est juste la façon de trier qui peut être surprenante. Et là où je vous rejoins, c’est que 200 pages n’étaient pas nécessaires pour expliquer ces quelques principes…

Le grand Manitou
Le 4 janvier 2011

Une application en entreprise du Virtual Assistant de 4HWW chez Pfizer : ça marche !

http://www.managementexchange.com/story/getting-rid-busy-work-so-you-can-get-work

Le grand Manitou
Le 26 janvier 2011

[...] : eh oui parce qu’une bibliothèque rangée se « dérange » vite et que les OCTOs sont amateurs de nouvelles lectures … à l’installation de spotlights dans la salle polyvalente (notre grande salle de [...]