03
oct
« L'ennui, c'est que nous négligeons le football au profit de l'éducation » Groucho Marx

Le baby-foot : un bon espace de rencontre. Ayant passé presque autant d’heures autour d’un baby que sur les gradins des amphis lors de mes études, j’ai eu la joie de découvrir un magnifique baby-foot (Bonzini pour les connaisseurs) dans la salle café d’OCTO. En quelques jours, j’y ai connu la plupart des consultants. Joueurs ou non, les gens passent prendre un café, s’arrêtent, discutent ensemble. Le baby-foot donne alors une excuse pour engager ou continuer une conversation.

Le baby-foot gomme les différences. Du stagiaire au PDG, une fois autour d’une partie, tout le monde discute et se chambre sur un pied d’égalité. Enfin, le PDG un peu plus égal que les autres quand même. Surtout qu’il est bon, le saligaud.

Personnellement, après une certaine partie, je n’étais plus le nouvel expert java mais j’étais devenu BLA, celui qui a battu le boss 10-7 avec 5 gamelles de l’arrière, ma spécialité. La glace était brisée.

Faut-il acheter un baby-foot ? C’est une très bonne idée, mais pas indispensable. C’est effectivement un plus, mais au-delà de l’objet, ce sont les espaces d’échanges mis à disposition qui sont importants. Ici, outre le baby, nous disposons d’une double terrasse sympathique, d’une salle détente (avec fauteuils club) et d’une salle café. Ces lieux sont indispensables car c’est dans ces endroits qu’ont lieu les principaux échanges d’idées, les discussions les plus animées et les conversations les plus intéressantes.

Pourquoi ? Parce que ce sont des lieux de passage agréables où les gens prennent le temps de la discussion.

Le baby-foot ne nuit pas à la productivité. En tout cas, ce n’est pas encore prouvé chez nous. Bien souvent, les meilleures idées naissent autour d’un café sur la terrasse ou au baby, et bien souvent par une personne qui passait par là.

Où pensez-vous que j’ai appris l’existence des derniers plugins Rails ? Où m’a-t-on expliqué les similitudes et les subtiles différences entre Kanban et Agile ? Où ai-je eu ma dernière discussion sur les architectures Java et NoSQL ?

Les espaces de détente ne servent pas uniquement à faire un break et s’aérer l’esprit. Ce sont les lieux privilégiés où l’on découvre les autres, là où les personnes prennent du recul, là où les discussions s’élèvent, là où les idées germent et se construisent.

Un autre exemple d’utilisation de ces espaces est détaillé dans la méthode PRACMA[1] : se détacher de l’opérationnel, avoir une atmosphère plus détendue permet aux personnes de se poser les bonnes questions et de parler plus ouvertement.


[1] http://blog.octo.com/la-methode-pracma

 

Essayez !
• Venez me défier sur le baby d'OCTO, je vous paye une bière si vous gagnez (blafontaine@octo.com).
• Aménagez des espaces de rencontre conviviaux : installez des fauteuils dans un lieu de passage ou dans une salle dédiée.

2 commentaires à “10-7 au baby !”

Fanny au bar ?

Rivière
Le 14 mars 2014

Totalemment d’accord. C’est vraiment convivial. Je regrette le temps ou tous les cafés en avaient un.

Le 16 février 2015